XML Tools pour faciliter l’écriture de code XML sous Notepad++

Pour indenter du code XML automatiquement, il existe un petit plugin pour Notepad++ : XML Tools.

Ce plugin va vous permettre d’indenter du code sans avoir à installer un soft XML bien spécifique.

 

1. Téléchargement

Pour télécharger le plugin, rendez-vous sur Sourceforge : XML Tools

xml_tools_install_1

Téléchargez la dernière version (Xml Tools 2.3.2 r908 Unicode Beta4 dans mon cas)

xml_tools_install_2

Ci-dessus, les fichiers que vous obtenez.

2. Installation

Pour installer ce plugin, commencez par fermer Notepad++ si il est ouvert.

Ensuite, ouvrez le répertoire d’installation de Notepad++ qui devrait se trouver sous “C:/Programmes/Notepad++” d’un côté, et le dossier XML Tools que vous avez téléchargé à l’étape 1 de l’autre.

Nous allons simplement faire des copiers-collers de fichiers libs.

Copiez les fichiers ci-dessous à la racine de votre installation Notepad++ (“C:/Programmes/Notepad++”) :

xml_tools_config_1

 

Copiez les fichiers ci-dessous dans le dossier “plugins” de votre installation Notepad++ (“C:/Programmes/Notepad++/plugins”) :

xml_tools_config_2

3. Utilisation

Pour indenter automatiquement dans Notepad, utilisez simplement le raccourci “Ctrl+Alt+Shift+B“(ou Compléments/XML Tools/Pretty print (XML only – with line breaks) sur un fichier non-indenté :

xml_tools_non_indente

qui donne donc :

xml_tools_indente

Pour plus d’options, rendez-vous dans le menu “Compléments/XML Tools/…” , vous aurez la possibilité d’auto-fermer les balises etc…

N’hésitez pas à partager si vous trouver des fonctionnalités intéressantes!

Détecter et filtrer des couleurs trop claires ou foncées en JAVA

Dans la dernière application Android que j’ai développé, j’utilise un Color Picker (voir ci-dessous) plutôt sympa mais les couleurs trop claires posent problème. J’ai défini une couleur de police très claire (presque blanche) et si l’utilisateur sélectionne une couleur de fond claire, on n’y voit plus rien!

J’ai donc trouvé une solution et j’ai décidé de partager cette ‘astuce’ avec vous.

colorpicker_android_java

 

Etape 1 : Récupérer/convertir la couleur

Pour commencer, il faut avoir la couleur au format “int(si c’est le cas, passez directement à l’étape 2).

Si vous récupérez une couleur au format hexadécimal, vous devez la convertir en utilisant les deux lignes ci-dessous :

[java]String hex = "#FFFFFF";
int value = Integer.parseInt(myString.replaceFirst("#", ""), 16); [/java]

Etape 2 : Obtenir le taux de luminosité

Le taux de luminosité s’obtient à partir de l’integer d’une couleur.

Si le taux est inférieur à 128, la couleur se rapproche du noir.

Si le taux est supérieur à 128, la couleur se rapproche du blanc.

[java] public static int getBrightness(int rgb)
{
int bri= ( 77 * ((argb>>16)&255)
+ 150 * ((argb>>8)&255)
+ 29 * ((argb)&255))>>8;
return bri;
}[/java]

Il vous suffit alors de tester le taux de luminosité en utilisant la valeur retournée par la méthode “getBrightness“.

Etape 3 : Test de la valeur

Ci-dessous, je filtre les couleurs supérieures à 150 (donc claires, se rapprochant du blanc).

[java] int lum = getBrightness(_col);
if (lum > 150)
{
_msgerreur = "Cette couleur est trop claire, vous n’y verrez rien.";
Toast.makeText(getBaseContext(), "Erreur: " + _msgerreur, Toast.LENGTH_SHORT).show();
}[/java]

 

Comparez le contenu de vos fichiers et répertoires avec WinMerge

Si vous souhaitez voir toutes les différences entre un dossier en local et un autre dossier distant, je vous conseil un petit soft gratuit : WinMerge.

Suite à de nombreux problèmes avec la synchronisation de Google Drive, je me suis retrouvé à avoir pas mal de différence entre ma version Drive en local et celle sur le serveur de Google.

J’ai donc trouvé cet outil gratuit, simple et très efficace que je recommande vivement!

Site officiel : WinMerge

La version actuelle (25/07/2014) est la 2.14.0 

Etape 1 : Téléchargement

Pour commencer, téléchargez la dernière version stable de WinMerge ICI

winmerge_setup

Etape 2 : Installation

Lancez le Setup d’installation que vous avez téléchargé à l’étape 1.

winmerge_installation1

Cliquez sur Suivant

winmerge_installation2

Cliquez sur Suivant

winmerge_installation3

Choisissez le répertoire d’installation et cliquez sur Suivant

winmerge_installation4

Choisissez “Installation typique” et cliquez sur Suivant

winmerge_installation5

Cochez les caractéristiques selon vos besoins et cliquez sur Suivant
(si vous n’utilisez pas SVN, décochez-le)

winmerge_installation6

Pour finir, cliquez sur Installer

Etape 3 : Utilisation

L’utilisation de WinMerge est très basique. C’est sa simplicité d’utilisation qui le rend utile et très efficace.

Au lancement, vous obtenez une interface vide avec une barre d’outil.

winmerge_utilisation1

Cliquez sur l’icone du dossier qui se trouve en haut à gauche (voir icone ci-dessous)

winmerge_icone1

La fenêtre de sélection des fichiers / répertoires s’ouvre.
Saisissez le chemin des fichiers / répertoires à comparer.

winmerge_utilisation2

Les fichiers contenus dans chacun des deux dossiers (droite et gauche) sont listés.
Sur le screenshot ci-dessous, vous pouvez constater plusieurs icones différents :

Binaire vert = fichier présent dans les deux répertoires et identiques
Binaire rouge = fichier présent dans les deux répertoires mais différents
Feuille déchirée = fichier présent que dans un deux deux répertoires

winmerge_utilisation2_2

Les dates de modifications sont également indiquées dans le détail des fichiers.

 

Etape 4 : Différence entre fichiers

Pour constater les différences de texte entre deux fichiers, il suffit de le sélectionner, clic droit, “Comparer”.

En surbrillance, toutes les différences entre les deux fichiers comparés :

winmerge_utilisation3

 

Pour conclure, c’est un petit soft très pratique à garder de côté au cas où!

Bonnes méthodes de nommage des packages en Java

Lorsque vous développez et que vous structurez les différentes parties de votre code dans des packages, il faut respecter une convention d’écriture de ces packages.

Ci-dessous, les critères à respecter :

– le nom du package doit être en minuscule
– le nom du package ne doit pas reprendre des noms déjà utilisés dans le JDK utilisé

Pour faire simple, voilà à quoi doivent correspondre les 3 parties du nom de votre package :

– Le premier mot doit correspondre au suffixe du nom de domaine (.fr, .com, .net, .info, etc…).
– Le deuxième mot doit correspondre au nom de la société.
– Le troisième mot doit correspondre au descriptif du contenu du package.

Bon nommage:

nommage_package_ok_java

Ne surtout pas faire:

nommage_package_nok_java

Pensez à nommer votre package de façon à pouvoir identifier son contenu rapidement…

Changer le niveau d’API minimum d’une application Android

Le niveau minimum de l’API  (ou minSdkVersion) d’une application Android est le niveau minimum sur lequel elle va pouvoir être exécutée. Chaque niveau intègre de nouvelles fonctionnalités et permet d’être ou non exécutée sur les versions d’Android.

Ci-dessous, le lien entre le niveau d’API et les fonctionnalités :

android_api_fonctionnalites

Source : applidium

Comment changer le niveau d’API minimum ?

Si au moment d’utiliser une fonction, comme par exemple “getActionBar()“, vous voyez la fonction se souligner en rouge avec le message d’erreur “Call requires API level 11 (current min is X): android.app.Activity#getActionBar” :

android_error_api_minsdk

Pour résoudre ce problème, il faut modifier la valeur de “minSdkVersion“.

Si vous développez sous Android Studio, ouvrez le fichier “build.gradle

 

android_build_gradle

Modifiez la valeur de la variable “minSdkVersion

android_minsdkversion

N’oubliez pas de cliquer sur “Sync Now” dans la barre de notification qui apparaît. Tant que vous n’aurez pas re-synchronisé le projet, la fonction ne sera pas utilisable.

android_sync_now_api_sdkversion